Article

Réaliser une matrice de compétences et polyvalence ?

Découvrez les enjeux opérationnels derrière la création de matrice de compétences et de polyvalence ainsi que les étapes à suivre pour les maintenir facilement.

matrice de compétences

Qu’est ce qu’une matrice de compétences et polyvalence

La matrice de compétences et de polyvalence, que l’on peut également appeler la matrice de polycompétences, est un tableau qui donne une visibilité sur les aptitudes disponibles ainsi que les besoins en compétences dans une entreprise.

Cet outil est destiné aux managers qui souhaitent évaluer et développer les compétences de leurs équipes afin d’assurer la croissance d’une activité ou d’un projet.

Quelles sont les enjeux de la matrice de compétences et polyvalence ?

Avoir une visibilité sur ses compétences et ses ressources permet de prendre des décisions stratégiques dans le but de favoriser le développement de la polyvalence.
C’est cette même polyvalence qui constitue, en partie, la robustesse des compétences d’une organisation et donc un enjeu pour l’entreprise.

Nous verrons en quoi faire usage de la grille de polyvalence constitue un intérêt pour les managers mais également pour l’organisation dans son ensemble. Dans un premier temps, focalisons-nous sur les enjeux que constitue l’utilisation de la matrice de compétences pour le secteur industriel.

Les enjeux opérationnels pour le secteur industriel

La grille de compétences est très utilisée dans le secteur de l’industrie pour plusieurs raisons :

Réglementation et qualité

    • Elle facilite l’accès à la certification ISO 9001 qui témoigne d’un management de qualité pour les entreprises ; un atout majeur dans le secteur industriel.

 

  • Elle permet de mesurer la capacité d’une entreprise à gérer des imprévus comme l’absence de personnels ou lorsqu’une machine tombe en panne.

Maintien des expertises et compétences critiques

Un sujet phare dans l’industrie est de chercher à atteindre l’excellence opérationnelle. Ce terme désigne la capacité d’une entreprise à atteindre ses objectifs en optimisant au maximum les ressources disponibles et les processus mis en place.

Assurer le maintien des expertises et compétences critiques sont des critères précieux de l’excellence opérationnelle.

Ainsi, effectuer un suivi régulier permet de vérifier que l’entreprise détient les ressources nécessaires afin de répondre aux exigences et objectifs fixés en amont.

Dans ce cas d’usage précis, les tableaux de polyvalence sont des outils très efficaces pour réaliser un suivi et évaluer le niveau de compétences des collaborateurs par activité.

Suivi des habilitations

Les matrices de compétences, réalisées sous un autre angle, permettent également d’avoir un suivi des compétences certifiantes / réglementaires et des habilitations en fournissant les informations suivantes :

  • Les certifications détenues par collaborateur
  • Une date d’obsolescence pour chaque habilitation
  • Le nombre de compétences réglementaires requises et disponibles par activité…

Des actions peuvent être menées suite à l’analyse de la matrice tels que des formations à assigner afin d’éviter l’obsolescence des habilitations.

Le suivi des habilitations est capital pour maintenir un niveau d’expertise requis et assurer le bon déroulement des processus propres à chaque activité.

suivi des habilitations

Pour conclure, la matrice de compétences et polyvalence est un levier stratégique à actionner pour garder le contrôle sur ses ressources, maîtriser les potentiels aléas et obtenir un avantage concurrentiel dans le secteur industriel.

Les enjeux pour les managers :

Le principal enjeu pour un manager est de garantir, dans ses équipes, une disponibilité constante en ressources et compétences requises pour assurer la qualité des livrables.

Supposons qu’un collaborateur ayant une compétence unique et essentielle pour le bon fonctionnement d’un processus dans l’entreprise soit absent. Sans identification de ce risque au préalable et une incapacité de remplacement sur cette aptitude précise, le processus se retrouve freiné.

Grâce à la grille de compétences, le manager peut identifier les compétences manquantes et mener des actions afin de réduire le fossé entre les compétences nécessaires et les compétences attribuées à un domaine d’activité.

Les enjeux RH pour l’organisation :

On peut distinguer 3 principaux enjeux RH pour une organisation : la GPEC, la mobilité interne et la formation.

La GPEC

Cartographier les compétences de l’ensemble des collaborateurs sous forme de matrices apporte une vision globale des ressources disponibles à un instant T et des futurs besoins en compétences dans la société.

Une stratégie de GPEC ou Workforce Planning est alors mise en place et menée par le département RH dans la majorité des cas.

La mobilité interne

Les grilles de compétences peuvent également favoriser la redistribution des talents au sein de l’organisation, on parle alors de mobilité interne.

Prenons l’exemple d’un employé doté de la compétence “A” et travaillant au sein du département “A”. Le département “B” a besoin de cette compétence “A” car un manque a été identifié avec la matrice des compétences.
Cet employé, selon ces appétences, peut-être redirigé vers le département “B” afin d’apporter son expertise et combler le besoin.

La formation

La meilleure solution pour développer la polyvalence du personnel est la formation. Il est ainsi fortement recommandé pour un employeur de mettre en place un plan de développement des compétences.

Comment construire une matrice de compétences et de polyvalence ?

matrice de polyvalence

Mettons-nous à présent dans la peau d’un chef de département et voyons ensemble les différentes étapes à suivre pour réaliser une matrice de compétences.

Etape 1 : Récolter les informations nécessaires

Avant de commencer à construire la matrice de compétences, il faut réunir plusieurs informations :

  • une liste de toutes les activités pour chaque processus.
  • un répertoire des missions exécutées et non-exécutées pour chaque activité.
  • une évaluation des besoins en ressources et compétences par mission / activité.
  • Une mesure de l’importance de chaque mission et activité en fonction de la priorité d’exécution et de la criticité.

Une fois ces données réunies, nous pouvons commencer à élaborer notre matrice de compétences et de polyvalence.

Etape 2 : Créer une matrice de compétences

Le tableau se constitue de la façon suivante :

  • Colonne : nom des collaborateurs
  • Ligne : activités / missions / compétences

La première colonne du tableau constitue “les requis” c’est-à-dire le besoin théorique en nombre de personnes compétentes par activité.

Une seconde colonne peut également être intégrée pour donner une visibilité globale sur le nombre actuel de collaborateurs compétents par activité.

Confronter la colonne 1 et 2 permet ainsi d’avoir un aperçu sur les manques en ressources et compétences par activité.

Etape 3 : Définir le niveau de compétence

Dans chaque case se trouve le niveau d’expertise de la personne à un instant T.
Pour le définir, il faut utiliser un langage commun en interne, le plus simple et précis possible afin qu’il soit compris par toutes les personnes susceptibles d’utiliser ce tableau.

Voici une bonne pratique à ce sujet :

    • E pour indiquer une personne comme experte. Un niveau de compétences E signifie une capacité à effectuer les aspects simples et difficiles d’une tâche en toute autonomie. Un collaborateur identifié comme expert est apte à former ou accompagner un autre acteur dans la maîtrise de l’activité en question.

 

    • O désigne l’aptitude à réaliser les cas standards d’une mission. Un individu de niveau O peut se débrouiller seul s’il n’y a pas de difficultés particulières. Dans le cas contraire, il aura besoin d’un expert pour l’épauler dans la réalisation de sa tâche.

 

    • F pour toutes les personnes qui ont besoin d’une formation pour pouvoir faire les cas standards d’une activité.

 

    • N qualifie un collaborateur comme inapte à la réalisation d’une activité même s’il bénéficie d’une formation.

 

Concernant la première colonne du tableau, il suffit de quantifier le nombre de personnes compétentes requises par activité.

Pour la seconde colonne, il faut quantifier le nombre actuel de personnes compétences par activité.

Exemple : compétence “Conduite de système industriel”.

Colonne 1 “requis” : 2 E et 1 O
Colonne 2 “actuel” : 1 E et 1 O

Cet exemple très simple montre qu’il manque actuellement 1 personne de niveau d’expertise E sur la compétence “Conduite de système industriel”.

Il est également recommandé d’utiliser un code couleur pour s’y retrouver plus facilement, par exemple :

  • vert : besoin requis = besoin actuel
  • rouge : besoin requis ≠ besoin actuel

Libre à chacun d’utiliser le code couleur et le langage de son choix pour remplir une matrice de compétences et de polyvalence.

Etape 4 : Analyser le tableau et définir un plan d’action

Une fois le tableau terminé, il convient de l’analyser et d’observer les besoins manquants par activité afin de mettre en place un plan d’action.

Ce plan d’action s’articule généralement autour de 2 axes :

  • attribuer des formations afin de favoriser la polyvalence des salariés
  • redistribuer les talents en fonction des besoins par département

Nous venons de voir les différentes étapes à suivre pour construire une matrice de compétences et de polyvalence.

Concernant l’outil utilisé pour réaliser une matrice, la plupart des managers utilisent excel qui est un très bon logiciel pour ce cas d’usage. En revanche, excel comporte quelques limites à ce sujet qu’il faut connaître.

Pourquoi utiliser un logiciel de gestion des compétences plutôt qu’excel ?

La gestion des compétences est un sujet très vaste et difficile à appréhender pour les organisations. Il existe des logiciels dédiés à cette discipline. Voici plusieurs raisons qui peuvent pousser à réaliser ses matrices de compétences sur un logiciel dédié plutôt qu’excel :

Mise à jour automatique des données

Un logiciel de gestion de compétences permet de mettre à jour automatiquement la matrice contrairement à excel.

Utiliser excel nécessite d’actualiser la base de données manuellement ce qui représente une tâche longue et fastidieuse. De plus, si le fichier n’est pas mis à jour régulièrement, la matrice deviendra alors très vite obsolète.

Excel n’est pas un outil collaboratif

Contrairement à un logiciel de gestion des compétences, excel n’est pas outil collaboratif. Le partage de documents et d’informations est plus difficile.

Lien entre chaque processus

Grâce à un outil dédié, il est possible au sein de la même plateforme de définir des actions pour chaque processus, notamment :

  • Réaliser des cartographie de compétences.
  • Lancer des campagne d’évaluation 360°.
  • Assigner des formations.
  • Suivre les habilitations…

 

Un outil pour les opérationnels et les RH

On constate que le suivi des compétences est réalisé par des opérationnels (manager). Sur un logiciel dédié, les données provenant du terrain peuvent être utilisées sur le même outil à des fins RH (GPEC / Gestion de carrières, analyse de bassins de ressources).

Découvrir aussi nos autres articles

Processus de mobilité interne : comment le mettre en place ?

Article

Afin d’accompagner la transformation des métiers et engager vos collaborateurs, un processus de mobilité interne peut être mis en place efficacement.

En savoir plus

Démarche GPEC : les challenges de la donnée compétence

Article

La particularité d’une démarche GPEC et compétence est le caractère très transversal du projet et la diversité des sujets en périmètre !

En savoir plus

Les trois facettes d’une démarche compétence réussie : individu, opérations et entreprise

Article

Comment appréhender une démarche compétence ? Pas-à-pas nous décryptons à travers 3 facettes le rôle de l’approche compétences sur le business et la gestion des talents de l’entreprise.

En savoir plus

Réaliser une matrice de compétences et polyvalence ?

Article

Découvrez les enjeux opérationnels derrière la création de matrice de compétences et de polyvalence ainsi que les étapes à suivre pour les maintenir facilement.

En savoir plus

Quels sont les enjeux derrière le staffing ?

Article

Digitaliser son staffing permettra de centraliser et analyser de nombreuses données pour aligner les objectifs business avec les ressources humaines.

En savoir plus

Pourquoi définir et mettre à jour les compétences techniques dans votre entreprise ?

Article

Les compétences techniques sont utiles pour mesurer la performance, définir les compétences stratégiques et retenir les talents dans votre entreprise.

En savoir plus

RH : L’IA a besoin de Data pour pouvoir fonctionner

Article

A l’ère de la Big Data et de l’Intelligence Artificielle, comment y voir plus clair dans leurs utilisations métiers dans le domaine des Ressources Humaines.

En savoir plus

Différencier les compétences professionnelles de ses collaborateurs

Article

Découvrez toutes les spécificités qui se cachent sous la "compétence professionnelle" et les raisons pour lesquelles une entreprise doit les identifier.

En savoir plus

Comment actualiser un Référentiel Métiers et Compétences ?

Article

Découvrez la méthode à suivre pour construire et mettre à jour son référentiel métiers et compétences.

En savoir plus

Cartographie des compétences : comment identifier les compétences dans son organisation ?

Article

Identifiez vos compétences internes et cartographiez les expertises de vos collaborateurs à travers cette démarche de mapping de compétences !

En savoir plus

Les 3 étapes d’une GPEC réussie

Article

Comment identifier mes compétences d’avenir & critiques ? Pérennisez votre approche compétences en disposant d’une vision précise et exploitable.

En savoir plus

eLamp’s Skill Data for Business Software Now Available on SAP® Store

Communiqué de presse

By integrating with SAP® SuccessFactors® Employee Central, eLamp’s technology enables customers to manage their skills, enriching employees' profiles with business-oriented data

En savoir plus

15 – Compétences d’Avenir et Compétences Critiques

Édito

Ma bibliothèque de Compétence dynamique & collaborative !

En savoir plus

Référentiel de compétences : quel rôle au-delà de la cartographie ?

Article

Nous vous proposons ci-dessous d'analyser et comprendre l'impact que peuvent avoir les référentiels métier, d’emploi ou de compétences dans la performance de l'entreprise.

En savoir plus

Business case – Eiffage Construction

Business case

Comment créer une cartographie de compétences pour améliorer la performance opérationnelle d’un grand groupe de construction ?

En savoir plus

Témoignage client – La Home Sweet Company

Témoignage

Comment gérer les compétences et les expertises des consultants dans une ESN en forte croissance ?

En savoir plus

Logiciel Gestion des Compétences  : comment mettre en place une solution ?

Article

Mettre en place un logiciel de gestion de compétences, c’est placer la compétence au centre des arbitrages d’une entreprise et optimiser le potentiel de vos ressources.

En savoir plus

Gestion des Carrières : quelle place pour les Compétences ?

Article

Décryptage du rôle de la Compétence et de la DRH dans la nouvelle approche de gestion des parcours professionnels.

En savoir plus

La Valeur de la Compétence | HR & Business

Article

Des défis d’entreprise relevés grâce aux compétences : un nouveau fordisme ?

En savoir plus

14 – GPEC ? Workforce Planning ? Upskilling ? Reskilling ?

Édito

Lequel vais-je bien pouvoir choisir cette année ?

En savoir plus

Qu’est ce que le Strategic Workforce Planning ?

Article

Le Strategic Workforce Planning  en 4 points

En savoir plus

Business Case – OUI.sncf

Business case

Comment cartographier les compétences et faciliter l’évaluation 360 ?

En savoir plus

Témoignage client – Groupe Altera

Témoignage

Comment impliquer les consultants dans la gestion et l’évaluation des compétences ?

En savoir plus

Témoignage Partenaire – Cognizant

Témoignage

Comment intégrer la gestion des compétences dans la transformation des organisations ?

En savoir plus

Témoignage Client – Innothera

Témoignage

Comment gérer dynamiquement les compétences des collaborateurs et établir leurs parcours de formations ?

En savoir plus

eLamp pionnier de la data compétence lève 2 millions d’euros !

Communiqué de presse

Staffing, Décisions RH, Certifications / Habilitations : eLamp permet aux entreprises de prendre les meilleures décisions grâce à des données inexploitées.

En savoir plus

Témoignage Client – Ministères Sociaux

Témoignage

Comment identifier les compétences des agents et valoriser les parcours de mobilité au sein des Ministères sociaux ?

En savoir plus

Témoignage Client – Enedis

Témoignage

Mieux connaître les compétences de chacun : comment Enedis facilite la collaboration entre experts dans son Centre d’Expertise National grâce à eLamp ?

En savoir plus

13 – La crise de la Compétence

Édito

“ Comment faisons-nous ? Qui est présent aujourd’hui ? Doit-on réaliser un roulement de présence ? Qui peut continuer en télé-travail ? ”

En savoir plus

Témoignage Partenaire – Correspondances

Témoignage

Comment intégrer la gestion des compétences dans la transformation des organisations ?

En savoir plus

Business Case – Eurotunnel

Business case

Comment anticiper l’obsolescence des compétences et adopter une gestion automatisée des certifications dans un environnement complexe ?

En savoir plus

12 – Ne dites plus compétences mais connaissance

Édito

“Il faut passer à l’approche compétences pour mieux connaître mes collaborateurs”

En savoir plus

11 – RH vs Opération

Édito

“ Il faut faire de la RH un partenaire des opérations ! ”

En savoir plus

10 – Mais de quelle compétence parle-t-on ?

Édito

" Skills Or Competencies ... What's The Difference ? ”

En savoir plus

9 – Les 10 Commandements de la Compétence

Édito

“ Nous avons déjà un référentiel de compétence ”

En savoir plus

7 – Les Milles & une histoire de la compétence !

Édito

“ J’ai besoin de voir la solution pour m'inspirer ”

En savoir plus

8 – Le référentiel emplois / compétences 3.0

Édito

“ Il va falloir que nous travaillions sur nos référentiels avant de choisir l’outil ”

En savoir plus

6 – Micro, Macro, Transverse, Métier… Il y a de tout dans la compétence !

Édito

“ Cette compétence, elle est transverse ou métier ? ”

En savoir plus

5 – Mon métier n’arrête pas de bouger !

Édito

“Les experts estiment que plus de 50 % des métiers vont être profondément transformés d'ici 5 ans”

En savoir plus

4 – Le SIRH faitout & très bien !

Édito

“Dans l’idéal, j’aimerais avoir une solution SIRH qui puisse tout faire”

En savoir plus

3 – L’hybride : l’avenir du SIRH ?

Édito

“Cela fait des années que l’on fait des référentiels, cela ne marche pas, ce n’est jamais à jour…”

En savoir plus

eLamp et SAP.iO annoncent un partenariat stratégique

Communiqué de presse

eLamp est heureux d’annoncer sa sélection par SAP.iO Foundry Paris pour participer à la nouvelle édition du programme d'accélération HR Tech : “Future of Work”.

En savoir plus

Témoignage Client – Bartle Consulting

Témoignage

Les données compétences au service du business : comment Bartle staffe ses équipes grâce à eLamp ?

En savoir plus

2 – [RH] IA – Skill data et gestion de compétences

Édito

“Je connais mieux mes collaborateurs sur LinkedIn que sur mon propre SIRH...”

En savoir plus

1 – RH : Comment capturer la Skill Data ?

Édito

A l’ère de la Data, un profil Facebook rapporte 11 € annuellement et Twitter 6,5€ !

En savoir plus